Culture & Vie de quartier

Votre maison de quartier est une association d’éducation populaire

PetitsDevant_noirLes petits devant les grands derrière

 

(Un partenariat Centre d’animation Beaulieu / TAP / Centre d’animation des Couronneries)
Cette programmation invite le jeune public et leurs parents à découvrir d’octobre à mai des spectacles de théâtre, de danse, musique, des films… En complément de la projection au TAP castille et au cinéma le Dietrich, le centre d’animation des Couronneries propose un accompagnement privilégié des films. Les neuf films proposés font partie du dispositif École et cinéma.


Programmation 2016-2017

« Les hommes nous écoutent-ils encore ? Nous les oiseaux oubliés dans nos hauteurs ? Le temps sonne l’évidence de la volonté des hommes. Ligne droite de leurs certitudes, tout doit être clair et sans détours. Voici le temps où agonisent les rêves. […] Libres nous sommes, libres de porter nos ailes où bon nous semble. […] N’est-ce pas avec nos ailes que nous fendons le soleil et répandons les pigments de l’aube et de l’aurore ? Avec nos ailes que nous fermons le jour et que nous ramenons la nuit ? Voici que nos becs percent le temps, piyouuuuuu, pétales de couleurs, le printemps ! Piyouuuuuu, l’été ! La feuille est-elle une aile perdue ? L’automne, l’hiver, piyouuuuuu, et puis, et puis, et puis, piyouuuuuu, on recommence tout. Ou si on veut, on mélange tout. »
Raharimanana Imaïntsoo
 
Téléchargez la plaquette 2016-2017

pdgd_2015_page_01Programmation 2015-2016

« Ça va le guérir, papa, de le cacher ?
Ceux qui sont pas pareils,ceux qui sont pas normaux,
ça les guérit de les cacher ?
[…]
Je ne peux pas être un bon fils,
puisque les autres salissent mon père et que je les laisse faire.
Je peux pas être un bon fils puisque mon père me fout la honte. »
Stéphane Jaubertie, Un chien dans la tête.
 
Téléchargez la plaquette 2015-2016

 

Dansékinou

Conte musical ∙ Durée : 40 minutes

dansekinou-1https://vimeo.com/119437157

Saison 2015/2016 Les petits devant, les grands derrière

Séances scolaires de la Moyenne Section de maternelle au CP

Lundi 4 avril – 10h et 14h30

Mardi 5 avril – 10h et 14h30

Séances tout public
à partir de 3 ans

Dimanche 3 avril – 16h30

Mercredi 6 avril – 15h30

carré bleu mjc – 1bis rue de Nimègue Poitiers

Le petit fugitif
Etat-Unis, 1953, film, noir et blanc, durée : 1h20, Réalisation : Morris Engel, Ruth Orkin, Ray Ashley, Scénario : Ray Ashley, Interprétation : Richie Andrusco, Richard Brewster, Winifred Cushing, Jay Williams

de la Grande Section de Maternelle au CM2

Extrait

Fugue à la fête foraine

Pofilm-le-petit-fugitif3ur se débarrasser de son encombrant petit frère Joey, Lennie décide de lui jouer un mauvais
tour. Il met en scène un accident. Persuadé d’avoir tué son frère, Joey s’enfuit à Coney Island, la Foire du trône new-yorkaise en front de mer. Il y passera une journée et une nuit à déambuler de manège en stand de tir, entre orgie de sucreries et difficile apprentissage du
métier d’adulte.
Le film frappe par la liberté du sujet, que l’on croirait improvisé au gré de l’errance d’un kid de Brooklyn. Liberté de la réalisation, pleine d’énergie comme un documentaire sur le vif, la
mise en scène est à hauteur du garçon de 7 ans, dont elle épouse en permanence le regard et les sensations sans mièvrerie ni démagogie. Et avec sa bouille ronde, ses taches de
rousseur, sa dégaine de cow-boy miniature, le petit Richie Andrusco est irrésistible.
Jiburo
Corée, 2002, film, couleur, durée : 1h27,Réalisation et scénario : Jung-Hyang Lee, Interprétation : Seung-Ho Yoo, Eul-Boon Kim

de la Grande Section de Maternelle au CM2

Extrait

Ode à une grand-mère

Sang-Woo, petit coréen de 7 ans, est confié pour l’été à sa grand-mère qu’il>ne connaît pas. Mordu de jeux vidéo et de super héros, ce jeune citadin doitapprendre à cohabiter dans ce village isolé avec cette vieille dame aussi lente>qu’une tortue.Avec pudeur, la réalisatrice collecte une suite d’instants modestes, de cesexpériences minuscules et considérables qui marquent une enfance. Une GameBoy qui tombe en panne, un poulet bouilli qu’on mange en cachette, le vold’une épingle à cheveux… À chaque extrémité de la vie, la vieille femme etl’affreux garnement, petit bonhomme perdu, forment un tête-à-tête profondémenttouchant, parfois cocasse, mais toujours juste. Dans ce film presque sans parole,c’est la force des gestes et des regards qui tisse le lien naissant.
Ernest et Célestine
France-Belgique, 2012, dessin animé, couleur, durée : 1h16,Réalisation : Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier, Scénario : Daniel Pennac d’après les albums jeunesse Ernest et Célestine de Gabrielle Vincent

de la Grande Section de Maternelle au CM2

Extrait

Une famille formidable
Dans le monde conventionnel des ours, il est mal vu de se lier d’amitié avec une souris. Et pourtant, Ernest, gros ours marginal, clown et musicien, va accueillir chez lui la petite Célestine, une orpheline qui a fui le monde souterrain des rongeurs. Ces deux solitaires vont se soutenir et se réconforter, et bousculer ainsi l’ordre établi.
Beau plaidoyer en faveur de la tolérance, Ernest et Célestine évite la mièvrerie.
Subrepticement politique, ce voyage en folie douce reste une vraie fête pour les yeux. Croqués en quelques traits, les personnages sont malicieux et touchants. Dans ce monde ciselé, la lumière vient des tons d’aquarelle. Des ocres, des roux, des verts tendres se posent sur le dessin comme des voiles délicats. Un film tendre, poétique et graphique !

Un animal, des animaux
France, 1996, film, couleur, durée : 59mn, Réalisation : Nicolas Philibert

CE2 au CM2

Extrait

un-animal-des-animaux-1Enquête au Muséum
Fermée depuis vingt-cinq ans au public, la grande galerie de zoologie du Muséum national d’histoire naturelle vient de rouvrir. Un animal, des animaux raconte la métamorphose de ce lieu et la résurrection de ses étranges pensionnaires, restés si longtemps dans la pénombre et dans l’oubli. Peu à peu, le film nous entraîne dans les laboratoires et les réserves, à la découverte du rêve et de l’étrangeté. Des hommes en blouse blanche soignent, cousent, maquillent. Retouches de couleurs sur le plumage d’un perroquet ou la tête d’une girafe ; brossage d’un éléphant ou d’un zèbre. Curieux, Nicolas Philibert visite les coins et les recoins, s’arrête sur tel ou tel animal. Moments fascinants où il redonne vie, à sa manière, aux corps inertes devenus objets muséographiques. La caméra, la prise de son et le montage sont ses outils. Il fouine et tend l’oreille…

Porco Rosso
Japon, 1992, dessin animé, couleur, durée : 1h33, Réalisation : Hayao Miyazaki, Voix françaises : Jean Reno, Jean-Luc Reichmann, Sophie Deschaumes et Gérard Hernandez

du CE1 au CM2

Extrait

LPorcoRosso’ère des hydravions 1929, au large de l’Italie, sur une île perdue au milieu de la mer Adriatique. Porco Rosso, ancien pilote de l’armée de l’air mystérieusement transformé en cochon, est devenu un célèbre et redoutable chasseur de prime qui traque les pirates du ciel à bord de son hydravion de guerre. Jusqu’au jour où, las de leurs constantes déculottées, les pilleurs font appel à un as du pilotage américain. En parallèle à la romantique histoire d’amour et à la puissante allégorie sur la perte de l’innocence juvénile et des idéaux politiques, on trouve un film d’action, d’aventure et d’humour jubilatoire, qui véhicule des émotions justes et sensibles. Porco Rosso, film aux apparences légères, soulève des questions adultes, la place de la femme dans la société, les souffrances qu’engendre la guerre, la remise en question de ses valeurs et de ses idéaux.

Wadjda

du CE2 au CM2

Arabie saoudite – 2012, Réalisation et scénario : Haifaa Al-Mansour, Interprétation : Waad Mohammed, Reem Abdullah, Ahd, Abdullrahman Al Gohani

Extrait

À la poursuite de la liberté
Wadjda-2Elle a 12 ans, écoute du rock avec un casque, porte des jeans.
Banal ? Pas vraiment, car nous sommes à Riyad, capitale d’Arabie saoudite. Autant dire que le rappel des principes, à la maison comme à l’école coranique, Wadjda est la première à les entendre et à les subir. En jouant avec son ami Abdallah, elle se met en tête de vouloir, comme lui, un vélo. Même si la bicyclette, pour les femmes, c’est réprouvé dans son pays…
Par son récit tout simple, mais riche de détours inattendus, son aspect de fable réaliste, on découvre avec Wadjda la vie d’une école, l’enseignement des versets chantés du Coran, les différentes règles concernant le port du voile.
Haifaa Al-Mansour égratigne le fondamentalisme et la polygamie, sans les dénoncer vraiment. Plus doux qu’un réquisitoire, son film encourage l’indépendance de la femme comme le droit à la différence. Et avec humour.

Jason et les Argonautes

de la Grande Section de Maternelle au CM2

GB/USA – 1963, Réalisation : Don Chaffey, Effets spéciaux : Ray Harryhausen, Musique : Bernard Herrmann, Interprétation : Todd Armstrong, Nancy Kovack, Gary Raymond, Laurence Naismith, Niall McGinnis

Extrait

À la recherche de la Toison d’Or
Jason-et-les-argonotesPour retrouver son trône de Thessalie, Jason doit conquérir la Toison d’or. Il embarque à bord de l’Argo avec les Argonautes, hardis guerriers et marins, afin d’atteindre le royaume de Colchide, là où se trouve la dépouille du bélier magique. À la fois aidés et contrariés par des dieux et déesses rivaux, ils vont être confrontés aux éléments déchaînés et à des créatures plus monstrueuses les
unes que les autres.
Jason et les Argonautes fait la part belle au merveilleux. L’ingéniosité des effets spéciaux permet aux acteurs d’incarner les héros mythologiques de manière crédible. Les différents monstres, par la fluidité de leur mouvement et leur jeu, donnent du répondant aux multiples péripéties. Le cinéma conjugue tous ses atouts pour nous emmener dans ce long voyage aux décors fabuleux

1, 2, 3... Léon

Petite Section de Maternelle au CE1

France / Canada / Pays-Bas – 1997/2007, Réalisation : Tali, Catherine Buffat, Jean-Luc Gréco, Christa Moesker, Pierre-Luc Granjon et Pascal Le Nôtre

Extrait

Bande-annonce : 1, 2, 3 Léon (3) par PremiereFR
Ç1-2-3-leon-3a court, ça bouge et ça gigote
1,2,3… Léon est un programme de courts métrages malicieux, de style et d’inspiration très différents. Chez Madame Poule, tout en rondeurs et teintes pastel, retrace avec une verve tendrement féminine les déboires domestiques d’une cocotte dodue. L’animation de marionnettes est bien représentée avec La bouche cousue, oeoeuvre mélancolique autour d’une pizza renversée dans un bus et L’hiver de Léon, joli conte vif et tendre où il est question de princesse intrépide, d’enfant ours, d’abeilles et d’ogre affamé. Mais la palme de la fantaisie revient à Sientje ou l’hilarante crise de nerf en direct et en traits vibrants d’une fillette furax. Tous ont la particularité de ne pas juger les comportements humains, confrontés aux
embûches de la vie. L’ensemble nous interroge sur nos propres manières de gérer les difficultés.

Lumière

lumierePetite Section de Maternelle au CE1

Suisse / Royaume-Uni / Allemagne, 2008 à 2014

Variations lumineuses
Poupée de chiffon, pâte à modeler, papiers découpés, crayon… autant de techniques d’animation pour explorer un thème cher au cinéma : la lumière ! Bien calés dans les fauteuils, les tout-petits suivent les aventures d’une gardienne de phare pêcheuse de météorites, d’un rayon de soleil espiègle, d’un écureuil et d’une chauve-souris séparés par le jour et la nuit, de la petite Julia qui repousse son cauchemar, d’Erwin le veilleur du feu tricolore et d’une ampoule électrique qui rêve de fête foraine. Un programme de courts métrages pour découvrir le cinéma, apprivoiser l’ombre et rêver les yeux ouverts.

6 courts métrages repérés dans la programmation du Poitiers Film Festival,rencontres internationale des écoles de cinéma, organisé par le TAP
– Meteoritenfischen d’Evelyn Buri et Nina Christen – 5 mn
– What light de Sarah Wickens – 4 mn
– Tôt ou tard de Jadwiga Kowalska – 5 mn
– Julia et la peur d’Anja Sidler – 4 mn
– Signalis d’Adrian Flückiger – 5 mn
– Sans se faire griller de Michael Haas et Thomas Schienagel – 10 mn


Programmation 2014-2015

Voyez nos bras !     Ce sont des ailes.
Voyez nos jambes !    C’est pour voler.
Voyez nos yeux !    Ce sont des tasses.
Voyez notre cœur !     C’est une étincelle.
Voyez nos vies !     On n’en a qu’une. C’est pour de vrai.
Philippe DORIN, Courte longue vie au grand petit roi, Farce pour marionnettes et orchestre.
 
Téléchargez la plaquette 2014-2015

 

Franz et le chef d’orchestre

Réalisation : Uzi et Lotta Geffenblad
Suède ∙ 2005 ∙ Version française ∙ Durée : 46 minutes

fzOuverture de saison 2014/2015
Les petits devant, les grands derrière

partir de 4 ans, de Moyenne Section de maternelle au CE1

Dimanche 28 septembre 2014 – 15h30

carré bleu mjc – 1bis rue de Nimègue Poitiers

Brochure

Contact

septembre, 2017

26sept - 12oct

Exposition des ateliers

26sept - 6oct

1, 2, 3... Inscriptions !

29sept

Vernissage